Les peintures connectées : la technologie se déploie sur nos murs

peintures connectées

Vous vous demandez sans doute s’il ne s’agit pas d’un poisson d’avril. Non, non, on serait bien trop en retard pour ce genre de blague ! On connaissait les montres connectées, les enceintes, les voitures ou encore les maisons connectées. Désormais, nous avons les peintures ! Des chercheurs aux quatre coins du globe ont développé différentes technologies pour modifier la composante des peintures et lui apporter de nouvelles propriétés. Certaines changent de couleurs sans coup de pinceau, d’autres sont influencées par les changements de température alors que d’autres sont totalement interactives.

 

Des peintures connectées aux fonctions caméléons

Nous le savons tous, les couleurs influencent en grande partie nos humeurs et sont capables de générer inconsciemment des émotions. Tantôt énergisantes, tantôt reposantes, elles sont un atout de choix lorsqu’elles habillent nos murs. Cependant, nos humeurs sont variables et il est difficile de les suivre avec du papier peint classique ou encore de la peinture traditionnelle au mur. Nous connaissions déjà les ampoules HUE, développées par Phillips, qui changent de couleur grâce à une application ou par simple commande vocale.

Dans cette même lancée, des ingénieurs ont tenté de mettre au point des peintures connectées, capables de se transformer au grès de nos envies ! Les chercheurs chinois du Shenzhen Institute of Advanced Technology ont mis au point une peinture connectée qui serait en mesure de changer de couleur en « swipant » sur l’application reliée sur notre smartphone.

On changerait de couleur de mur comme on naviguerait entre les story Instagram ! C’est aussi simple que ça ! La peinture en question est jonchée de nanoparticules qui réagissent lorsqu’elles sont chatouillées par un courant électrique. Selon l’intensité de cette stimulation électrique, elles réfléchissent à une longueur d’onde différente laissant apparaitre une multitude de couleurs. Le nuancier s’étend du magenta jusqu’au vert en passant par le bleu. Rangez votre carte bancaire pour l’instant, ce produit n’est pour l’heure, pas encore commercialisé.

peintures connectées

Des peintures sensibles

La stimulation par courant électrique n’est pas la seule technique mise au point à ce jour pour modifier la couleur d’une matière. Vous connaissez ces mugs qui changent de couleur au contact de votre café brûlant ou de votre chocolat chaud ? Ce sont des peintures dites « thermosensibles ». Très fortement utilisée dans les jouets pour enfant ou les goodies de toutes sortes, cette peinture a connu son heure de gloire. Cependant, ce ne sont plus les seules sur le marché !

La start-up française Olikrom a ainsi mis au point différentes peintures « sensibles ». Leurs peintures sont capables de changer de couleur grâce à la modification de la température, certes, mais aussi en fonction de la luminosité, de la présence d’un gaz, d’un solvant ou encore de la pression exercée sur celle-ci. Ces peintures sont développées grâce à des pigments hybrides. Ces derniers allient parfaitement la dureté et la résistance des ions métalliques avec la flexibilité des matières moléculaires ce qui permet un changement d’état contrôlé.

Pour faire simple, la modification de leur structure entraine un changement de couleur réversible ou irréversible, en fonction d’une perturbation de son environnement.

Peinture et décoration

 

Des peintures interactives

Récemment, des chercheurs du MIT ont mis au point une peinture aérosol permettant de produire des graffitis interactifs. Bienvenue dans la quatrième dimension ! Cette peinture nommée « Sprayable Tech » est encore en phase de développement, mais elle pourrait, à terme, être utilisée comme des interrupteurs pour automatiser un grand nombre d’infrastructures, publiques ou privées !

Un logiciel, spécialement conçu pour cette installation, calculera le bon emplacement pour disposer la peinture. Il suffira ainsi d’appliquer un pochoir pour répandre la peinture en différentes couches dont la dernière sera connectée grâce à un microcontrôleur. Ces peintures connectées laissent envisager un nouveau visage pour les villes de demain !

Cette technologie devrait enchanter les constructeurs japonais, Toyota, qui avaient dévoilé, lors du CES de Las Vegas, son projet de construction d’une ville entièrement connectée et automatisée. Imaginez un peu l’étendue d’application de cette peinture. De la gestion des luminaires aux écrans, des fermetures centralisées jusqu’aux services d’informations, tout pourrait être piloté par le biais de cette technologie.

 

On connaissait le papier peint anti-wifi, ou la peinture magnétique, mais désormais, les nouvelles technologies s’invitent jusque sur nos murs. En termes d’application, certaines peintures connectées en développement sont capables de purifier l’air, de jouer le rôle du thermostat ou encore de combattre les mauvaises odeurs.

 

Chacun pourrait avoir une maison aux murs connectés dont la couleur varierait au grès des saisons ! On n’arrête pas le progrès !

Blog